Live Report

Guérilla Poubelle, du punk à La Moba (Bagnols-sur-Cèze, 30) 03.02

16 février 2018, Remilubin

Ce n’est pas sans mots que nous laisse le concert dynamique du groupe Guérilla Poubelle. Une salle bondée, ornée de crêtes et de blousons noir. Le public a su vibrer sur des rythmes enragés et des textes engagés. Ce sont plus de 200 personnes qui se sont données rendez-vous pour nous prouver que le mouvement punk n’est pas mort.

La première partie soutenue par le groupe français LUNCH a su faire monter l’adrénaline au plus haut. Nous pourrions presque dire que les membres du groupe Will (Guitare/Chant), Fofo (Basse) et Tib (Batterie) nous ont tout de suite « Plongé dans le décor ». Finalement ce n’est pas une surprise car c’est le titre de leur dernier album que l’on retrouve chez Panda Records.

5 ans après la sortie de leur premier album. Lunch a écumé une bonne partie des routes de France et d’Europe.  Après un changement de bassiste et plus de 200 concerts, ils sont de retour avec des textes plus sombres et réfléchis. De quoi satisfaire les amateurs du punk français.

À 22h30, la scène est ensuite investie par Guérilla Poubelle, réincarnation du groupe mythique Les Betteraves.

Depuis 2003, c’est à travers un power trio que le groupe nous embarque loin des sentiers battus. Bill Lemoine chanteur, auteur/compositeur et guitariste est le vétéran de cette formation. On le retrouve aujourd’hui sur scène accompagné d’Antony Sanchis à la batterie et de Paul Péchenart à la basse.

Mais ils ne s’arrêtent pas là. Paul  joue aussi dans StygmateTomorrow MassacreBien à Toi ainsi que dans le projet solo de son père. Till fait de la guitare dans Mon Autre Groupe et Maladroit. Anthony Sanchis fait également partie des groupes Intenable et Quitters et joue de la batterie, de la basse, de la guitare dans son projet solo Mauvaise Pioche.

Guérilla Poubelle s’est très vite imposé sur la scène punk-rock française comme la référence incontournable avec plus de 400 concerts effectués en Europe. Il touche un large public en abordant les thèmes de la liberté, l’existentialisme et les mécanismes humains à travers leurs albums.

« Il faut repeindre le monde en noir »(2005). « Punk=Existentialisme »(2007). « C’était mieux avant »(2011),. « La nausée »(2017).

Avec Guérilla Poubelle sur scène,  les corps se déchaînent et les strophes  nous propulsent vers l’intérieur.

C’est avec éloquence qu’il  nous rappelle que la vie est parfois rugueuse :

«  La vie est dure

Avec vos certitudes

Grandir est dur

Avec votre servitude »

Nous retiendrons que les groupes Guérilla Poubelle et Lunch ont  su faire couler la sueur et grincer les décibels sur la nouvelle scène de La Moba qui n’a pas encore fêté ses un an d’existence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédits photos : Rémi Lubin

Articles affiliés :

Les Sales Majestés Festival Rocktambules 2015 Photolive30

Festival Les Poules à Crêtes 2015, Jour 2 : les crêtes blanches ! (Fourneaux, 42)

23 septembre 2015
Liz Von Deuq à Barjac

Barjac m’en chante, jour 3 : Un grand piano pour deux, 01.08

2 août 2016

Dandy Warhols + You Said Strange à Paloma | Nîmes (30) 29.03

8 avril 2015

3 commentaire(s)

  • Répondre Jackonthemoon 17 février 2018 at 9 h 20 min

    en voila un furieux concert qui devait etre interessant !

  • Répondre sneakerzimmer 27 février 2018 at 23 h 06 min

    Thanks, for the shout-out, Zach! Appreciate it ????

    • Répondre Rémi Lubin 28 février 2018 at 19 h 04 min

      Yes it’s the pure energy !!!!

    Donnez votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Conception & réalisation : Cereal Concept