Live Report

Groundation à La Moba (Bagnols-sur-Cèze, 30) 15.07

20 août 2018, Remilubin

C’est une véritable assomption que La Moba a célébré ce mercredi 15 août 2018. Une ouverture d’été exceptionnelle, pour accueillir Groundation, le groupe de reggae incontournable de la scène internationale. Cette belle initiative nous promet une nouvelle saison 2018/2019 des plus remarquables pour la structure implantée à Bagnols-sur-Cèze (30).

Qui ne connaît pas le groupe californien, aujourd’hui mythique, qu’est Groundation ? Après trois années d’absence sur la scène internationale, ils font peau neuve avec un nouveau combo : neuf musiciens et toujours, à la tête du groupe, Harrison Stafford. Ce dernier ne cessera de nous envoûter avec ses mélodies chaudes et sa voix digne d’un maître du reggae. « The next generation » est le nom de leur nouvel album qui sortira le mois prochain. Il sera, une fois de plus, produit par l’incontournable Jim Fox des studios Lion & Fox à Washington.

20h00. La salle est déjà remplie. Pas de billetterie sur place car l’annonce de cet évènement a su se propager hors des frontières de Bagnols-sur-Cèze. Pas étonnant finalement après les deux festivals reggae qui ont précédés au mois de juillet dernier. Bagnols-sur-Cèze est peut-être devenue la capitale française du reggae.

La première partie est assurée par Pierre NestaC’est avec grâce qu’il nous fait parcourir son univers musical. Seul sur scène, il nous parle avec légèreté et franchise. Multi-instrumentiste, il nous fait découvrir ses horizons à travers des sonorités blues et parfois même trip hop. Comme il le dit si bien « cette tournée, comme chaque chose qui compose mon quotidien, est en fait une pratique spirituelle me permettant de rester présent, d’accepter sans juger, c’est la façon la plus simple d’être heureux ». Et ça se voit, le public est sous l’hypnose de cette musique enrichie de voyages et de rencontres.

Groundation Photo ©Rémi Lubin/OnePic

22h00, Groundation ne se fait pas attendre et c’est sous une pluie d’applaudissements et de hurlements que le groupe monte sur scène. Un, deux, trois, la basse nous envoie son groove. Les huit musiciens qui accompagnent Harrison Stafford sont des virtuoses formés comme lui, à la Sonoma State University. Le jazz, le funk ainsi que les sonorités africaines font toujours parties des couleurs que dresse bien haut la nouvelle formation. Le public est emporté par le charisme musical et c’est une énergie des plus singulières qui a fait battre le cœur de La Moba.

Si vous ne connaissez pas La Moba ou même Groundation, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Crédits photos : REMI LUBIN/ONEPIC

Articles affiliés :

Mickey 3D Paloma Photolive30

Mickey 3d, 11 ans après, de retour à Nîmes (Paloma, 30) 04.05

10 mai 2016
Zob

Zob’, pour le meilleur et pour l’écrire (St-Laurent-le-Minier, 30) 16.06

18 juin 2012

Un an après, revivez la magie de Hip-Hop Symphonique (Paris) 03.07

3 juillet 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept