Tribune

Quand le front national fait table rase de la culture

16 juin 2016, P'titBapt

Le musicodrome a déjà évoqué l’ampleur des dégâts que l’action du FN peut engendrer un peu partout où elle germe. Un nouvel exemple avec l’annulation du concert de Gabriel Saglio et les Vieilles pies, qui devaient se produire dans la fraîchement frontiste ville de Villers-Cotterêts, pour la fête de la musique.

Il est bien des méthodes pour annuler un concert, mais c’en est une bien perverse utilisée par la mairie de Villers-Cotterêts pour déprogrammer « en douceur » le groupe Nantais. En effet une clause a été ajoutée au contrat, stipulant qu’en cas de non-respect de cette clause, le concert ne sera pas rémunéré. Or ladite clause stipule une « neutralité politique ».

On connaît le groupe et les mélanges musicaux qu’il effectue, le brassage des mondes et des cultures qui, aujourd’hui, s’apparente à une « prise de position politique », d’autant plus en jouant dans une ville estampillée front national. Alors Gabriel Saglio et les Vieilles pies ce n’est pas les Beruriers Noirs, mais ils ont toutefois été contraints de ne pas se produire ce soir-là (le groupe s’explique ICI).

Ce chantage n’est pas nouveau, mais resurgit aujourd’hui, et le groupe originaire de Nantes en paye les frais, au sens propre comme au sens figuré. Une piqûre de rappel n’est jamais superflue, même si ce type de pression de la part de politiciens « hors système » (sic) n’étonne plus personne.

Alors bien entendu, le Front National est un danger absolu pour la culture dans sa diversité et dans le pouvoir revendicatif et social qu’elle peut représenter. Il est néanmoins aujourd’hui plus utile que jamais de remettre en cause l’action des autres partis politiques, avec la casse industrialisée de ce milieu par des politiques qu’ils soient de droite ou… de « gauche ». Rien qu’à voir les sujets sensibles aujourd’hui du régime d’intermittence, ou encore des quotas de musiques françaises sur les ondes, on comprend qu’il serait plus que temps de réfléchir à ce sujet, et ne pas croire que le FN est le seul à détruire la culture, même s’il est le parangon de cette destruction.

Si Dostoïevski a pu dire que « L’art sauvera le monde », rien ne semble plus vrai aujourd’hui, et jamais notre société n’a semblé prendre moins au sérieux cet adage.

Articles affiliés :

Philippe Meyer viré de France Inter

Il n’y aura plus de prochaine fois sur France Inter

7 juin 2016
Pussy Riot

Les trois membres des Pussy Riot écopent de 2 ans de camp… pour s’être opposés à Poutine !

24 août 2012

Range ta merde et fait plus chier !

18 novembre 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept