Review photos

Festival Pas de Poissons, des Chansons ! – Jour 3 : Les Têtes de Linettes, Ottilie, Debout sur le Zinc & Motivés (Annonay, 07) 01.04

24 avril 2017, Photos Nomades

Après la belle pêche de la veille, nous aurions dû retendre les filets en matinée pour une déambulation dans les rues d’Annonay, sauf que ce temps de grenouille a reporté celle-ci à la Presqu’île dans l’après midi.  Autre mauvaise nouvelle, Fishbach a annulé sa venue pour des raisons de santé.

Mais relançons l’hameçon vers la salle de la Presqu’île, où nous attends Sammy Decoster qui; toujours en fil rouge, nous refait un passage cette fois-ci devant un public plus familial en ce samedi pluvieux.

L’heure de la déambulation en salle des Têtes de Linettes a sonné, en format XXL, car elles sont accompagnées par la fanfare new orleans La Pompe Funèbre, pour donner encore plus de volume à leur pimpant ramage. A capella ou assorties d’instruments multiples, ces chanteuses poly-volantes explorent avec leur public les affres de la féminité dans ce qu’il y a de plus émouvant, profond ou drôle.

Après de multiples voyages dans le monde, Ottilie a rapporté des « cartes vocales » et synthétisé des énergies pour composer son nouvel album et nous emmène dans une autre dimension. Celle de la fusion subtile entre chanson, musiques tribales et electro… Une puissance à ouvrir les cœurs pour y nicher des émotions fortes.

Changement de décor et de salle, plus grande cette fois-ci, excursion vers les plus grandes eaux de l’Espace Montgolfier de Davézieux, pour nous embarquer vers un nouveau voyage musical à la fois rock et festive pour nous inonder d’énergies militantes et poétiques. Sacré programme pour cette soirée de clôture.

Avec leur 9ème album, les vieux routards de Debout sur le Zinc prouvent qu’il est encore possible de se renouveler tout en restant fidèles à ce qui leur a permis d’écumer les plus grandes scènes de France: l’envie viscérale d’une révolution poétique, avec l’intime au centre du combat. Bien entendu la joie, le plaisir d’être sur scène se font toujours ressentir. Simon (le chanteur) court toujours d’un bout à l’autre de la scène. Le concert s’est terminé avec La déclaration sous les ovations du public venu nombreux.

Le collectif Motivés a une approche plus politique, continuant à exhorter le public avec le patrimoine musical des chants de lutte. Vingt ans après, Motivés revient avec une nouvelle édition de l’album et quelques autres titres, pour chanter la France multiculturelle, ouverte et combative !

Voici la fin de ce festival qui nous a fait traverser différents courants de la chanson française d’aujourd’hui et croiser des spécimens rares.  Ça à tanguer, ça à souri, ça à chanter, il y a eu de l’émotion et de belles découvertes. On arrive toujours à bon port dans ce festival vivifiant ! Un beau mélange musical et de lieux, une belle équipe de bénévoles et on espère, forcément, une 13ème édition en 2018.

Crédits photos : Photos Nomades

Articles affiliés :

Sting - Festival de Nîmes - Arènes de Nîmes - Juillet 2018 - Fidiwik

Sting aux Arènes de Nîmes (Nîmes 30) 17.07

23 juillet 2018
General Elektriks Festival Meuh Folle 2018 Alès Photolive30

Festival de la Meuh Folle 2018 : les concerts (Alès, 30) – partie 1/3-

12 juillet 2018
Régis Fontaine et les Ressources Humaines Té Hache Local Heroes novembre 2014 Photolive30

Local Heroes : Régis Fontaine et les RH, Emma Double Té Hache, … (Nîmes, 30) 21.11

28 novembre 2014

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept