Live Report

Festival Jardin sonore (Vitrolles, 13) 26.07

10 août 2019, OlivierS

Pour sa deuxième édition, le Festival jardin sonore proposait une très belle affiche. Nous nous sommes rendus à la première soirée que nous vous proposons de découvrir…

La première impression est déjà bonne. Vitrolles n’est pas spontanément pas la ville qui fait rêver et pourtant, nous y découvrons un parc, le Domaine de Fontblanche, super agréable. Dès l’arrivée sur le parking (stade), les agents de sécurité sont très chaleureux. Le site est idéalement occupé avec son espace foodtruck, chill et ses deux scènes. De temps à autre, les avions en provenance de l’aéroport tout proche nous survolent.

Festival jardin

La fin d’après-midi sous les platanes et le chant des cigales commence avec les sons de DJ Paxton. Il assurera l’ensemble des inter-scènes ce qui permet de conserver une ambiance musicale sans coupure.

Le Québec à l’honneur avec le trublion Hubert Lenoir

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premier concert et première sensation. Hubert Lenoir ne tient pas en place, court d’un bout à l’autre de scène, harangue la petite foule venue assez tôt. Avec son nom écrit à l’arrache sur un drap blanc en fond de scène, on se demandait ce qui allait bien pouvoir se passer… Et on a pas été déçu ! Le set est original, alternant rock progressif, jazz, pop voire soul  et la présence du chanteur est captivante. Tous ont l’air de prendre plaisir sur scène. Hubert Lenoir quitte même la scène pour aller se servir des bières au bar et en profite pour me chiper mon verre de vin (à charge de revanche). Tous les musiciens viennent de Québec et ont l’air de bien apprécier le vin local (au goulot) ! Le groupe revient en Europe en novembre, une bonne occasion de les découvrir sur scène !

Back to disco avec Corine

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Corine, l’égérie disco 2.0, est à la hauteur de sa réputation. Entourée de musiciens en short à bande doré (il faisait vraiment chaud), Corine assure le spectacle. Elle nous rappelle, à juste titre, qu’elle est une fille de la région et qu’elle ne feint pas l’accent du Sud. Découverte cette année à Rodhilan (concert Paloma) en mode boules à facettes et salle des fêtes, l’ambiance sera un peu différente cette fois-ci du fait de l’heure précoce de passage. Le set tient la route avec des musiciens qui assurent sur des rythmes effrénés et une chanteuse qui se donne également en danse malgré la chaleur du jour. Assurément rétro (mais pas que), Corine en live est un bon moment à partager avec ses ami.e.s. Elle sera en concert à Sète au théâtre de la Mer le 22 août pour la Saint-Louis (concert gratuit).

Bertrand Belin, noir, c’est noir

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avions déjà rencontré l’animal en début d’année et il faut bien reconnaître que c’était un vrai plaisir de retrouver Bertrand Belin sur scène. Son style, son phrasé, sa présence, tout est intriguant et pousse à une écoute attentive qui nous pousse irrémédiablement dans son univers. Un univers qui parle de luttes sociales, de désenchantement et d’un monde pas si reluisant. Le son reste très rock tout en étant assez minimaliste. Pourtant l’humour est présent ainsi que la critique d’un pouvoir politique complétement à côté de la plaque.

Feu ! Chatterton ou le plaisir absolu

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En voilà un groupe qu’on était content de retrouver sur scène ! Car oui, Feu ! Chatterton est une expérience à part entière. Bien au-delà de ce que peut produire un groupe de rock, il y a la présence magnétique du chanteur Arthur Teboul. Et ce dernier prend le temps d’installer son univers et de nous y faire entrer. Même les cigales, toujours actives à cette heure tardive de la nuit participent au show. Tout devient source d’histoires, depuis les arbres qui entourent la scène jusqu’à ces bruyants insectes, et prétexte à de longues introductions de chansons. Le répertoire des deux albums est parcouru avec même une nouveauté en milieu de show. Le public est charmé par la proposition à l’exception d’une personne (qui le fait bruyamment savoir) et qui sera recadrée par le chanteur de belle manière. Nous avons vécu un très beau moment sous les platanes du Domaine de Fontblanche avec la poésie de Feu! Chatterton. Bravo.

Nasser pour finir en feu d’artifice

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous n’avions pas revu Nasser depuis Marsatac 2018 et le moins que l’on puisse dire, c’est que les marseillais sont toujours très en forme ! Le son électro-rock est toujours aussi puissant et efficace accompagné de la voix numérique de l’artiste japonaise Kaori Ito. Revenu sur la petite scène pour boucler cette première soirée, Nasser assure le show devant un public de fans très convaincus ! Le choix est osé et en même temps très cohérent pour cette fin de nuit très riche.

En conclusion…

Pour cette deuxième édition et cette première soirée, le festival Jardin sonore a proposé une sélection d’artistes très pointue et cohérente. Il n’est pas courant d’entendre une aussi bonne programmation de rock en français dans la même soirée dans le Sud. Par ailleurs, l’organisation était au top et le site très bien adapté à ce type d’événement. Seul hic, l’utilisation de verres en plastique jetables pour les boissons qui apparait un peu décalée à l’heure des grands débats sur l’état de notre planète… Encore bravo et certainement à la prochaine édition !

Crédits photos : Olivier Scher

Articles affiliés :

photos Brassen's Not Dead Cendras 8 décembre 2018 soirée anniversaire ne le dis pas en riant

Un anniversaire et Ne Le Dis Pas En Riant se met dans tous ses états (Cendras, 30) 08.12

19 décembre 2018

Tremplin Jeunes Talents : 3ème édition !

13 mai 2016
Live report Matéo Langlois Le Bijou Toulouse 14 septembre 2018

Matéo Langlois au Bijou (Toulouse, 31) 14.09

18 septembre 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept