Live Report

Les espoirs de Coronthie – Aux Bons Sauvages Lyon

19 juin 2015, Jack'

Le hasard fait bien les choses… Surtout lorsqu’il s’agit des Espoirs de Coronthie !A peine sorti de la voiture que l’on sent déjà l’été : une belle terrasse colorée remplie de monde nous accueil aux Bon Sauvages, petit bar restaurant situé sur les quais de Saône, côté Fourvière, à 10 minutes à pied après le pont de Perrache en direction de la Mulatière.L’histoire d’un tampon sur la main et on a déjà le sourire : les organisateurs du concert sont disponibles et répondent aux questions : ça commence dans 30 minutes et oui c’est possible de manger ! Très bien, la première partie du concert sera donc plus gustative qu’auditive, avec un poulet curry au riz ! Le tout servi juste à côté des Espoirs de Coronthie… On se sent comme à la maison.

Le groupe, bien que composé de 6 membres sur les 10, ravi de suite nos petites oreilles ! Les rythmes frénétiques du balafon, le beat efficace de la calebasse et les chants traditionnels d’Afrique de l’Ouest nous transportent directement sur le terre rouge de Guinée. Il faut dire que l’ambiance de la salle nous fait déjà voyager… La belle voûte en pierre apparentes laissée dans son jus ainsi que la décoration colorée laisse les esprits vagabonder où bon leur semblent.

Au bout de quelques chansons, tout le monde est dans la place : les sourires s’échangent, le public se trémousse sur les rythmes épicés du dernier album des Espoirs de Coronthie, qui remplissent la salle de bonnes vibrations ! On entendra les morceaux phares du groupe comme Controlez ou encore Tatiti.  C’est agréable de danser au même niveau que les artistes : un sentiment de convivialité nous enivre jusqu’à la pause « air frais, bière et cigarette ».

ec1

ça groove sec aves les Espoirs de Corinthie – crédit photo : (c)Aline Mandrilly

C’est là qu’on apprend que les Espoirs sont très connus, en Guinée comme en France ! Ca ne nous étonne pas. En tout cas ils n’ont pas la grosse tête, le groupe boit sa bière en compagnie du public sur la terrasse… Bon, c’est bien gentil tout ça, mais ça reprend déjà à l’intérieur… Et ça groove sec ! Le morceau  Fougou Fougou relance de suite la salle encore tiède.

Un septième membre s’installe sur une chaise pour jouer du Kirine, percussion africaine en bois qui sonne fort (et bien !) ! La salle entière se déhanche au fil des morceaux aux influences cubaines et brésiliennes. Les membres du groupe aux deux Djembés d’or nous montrent eux aussi leurs talents de danseurs… et pas des moindres ! Cet appel fait mouche et le public répond avec des danses frénétiques que l’on croirait venues directement des quartiers de Conakry.

ec2

La musique Africaine à l’honneur aux Bons Sauvages – crédit photo : (c)Aline Mandrilly

Il est 23h50 et les Bons Sauvages doivent se plier au règlement du monde civilisé… Le groupe finit sur un morceau reggae avec un chanteur invité, ça sonne très roots et ça fait du bien ! Personne n’a envie de s’arrêter, et la der des der se fera à deux, percussions / guitare, tout doux.

Pour résumer, un super accueil, super concert avec des vrais humains qui communiquent leur musique, une ambiance à l’africaine, familiale et décontractée, de la place et des bonnes ondes. Rien que ça !

Merci à Aline Mandrilly pour les photos !

Article rédigé par Boris

Articles affiliés :

Philippe Torreton

Barjac m’en chante, Jour 1 : Barjac pluvieux, Barjac heureux ! 30.07

31 juillet 2016
Les Ogres de Barback Monistrol sur Loire 2013

Les Ogres de Barback et Odlatsa à la Capitelle (Monistrol sur Loire, 43) 31.10

2 novembre 2013

Watusi, Sugar Bones et Azad Lab, un désir d’évasion au Métronum (Toulouse, 31) 01.04

5 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept