Live Report

Dab Rozer et Bonnie Banane au Roquerols (Sète, 34) 28.07

26 août 2021, OlivierS
Temps de lecture : 2’20

Le Roquerols est le nom de cet étrange bateau phare, amarré depuis le mois de juin le long du quai du Maroc à Sète. Remorqué depuis Marseille, il tire son nom du rocher de Roquerols sur lequel aimait accoster Georges Brassens pour y ramasser des coquillages. Car il est question du grand Brassens dont la ville de Sète fête le centenaire cette année. Et le Roquerols est devenu l’épicentre des festivités.

Et qui dit festivités, dit concerts et nous pouvons remercier Adrien Cordier pour la programmation riche qu’il a concoctée et pour l’aboutissement de ce projet fou, d’installer ce bateau phare à Sète. Et il est bien question de musique dans ce lieu qui héberge une très belle salle de concert dans ses entrailles. Pour l’instant ces derniers se déroulent sur le quai, au pied du bateau, ce qui n’enlève rien au charme du lieu. Pour cette première du Musicodrome au Roquerols, nous retrouvons le rappeur sétois Dab Rozer et l’ovni Bonnie Banane pour une soirée tout en contrastes.

Dab Rozer fait partie de ces MC qu’on aime bien écouter en mode chill. Depuis son premier album Vie paisible et encore plus avec Mayuta, on se laisse rapidement attraper par son style décontracté et le son plutôt groovy de ses compos. Accompagné sur scène par la montpelliéraine Rose Kid, Dab Rozer déroule son set avec un plaisir communicatif. Ce concert est en particulier l’occasion de nous présenter son « morceau de l’été » Voulzer. A noter également, la démarche originale qu’il a depuis le début de l’été à Sète : il dépose un petit papier sur le parebrise des voitures immatriculées hors du 34 avec un lien vers son site. De la publicité made in Sète pour se faire connaître des nombreux touristes visitant l’île singulière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour rester dans l’ambiance de l’été, le fameux clip de Voulzer.

Après cette excellente prestation réalisée sous le regard protecteur de Kiwi records (coucou Prescillia et Lucas), c’est au tour de l’inclassable Bonnie Banane de s’avancer au pied du navire. Et c’est tout en jouant de beaucoup de séduction que Bonnie déroule son set devant de véritables fans.  Bonnie Banane balade son regard magnétique et sa voix grave et trainante depuis une dizaine d’années sur scène, souvent en collaboration avec des artistes variés de Flavien Berger à Myth Syzer. Pourtant, son premier album, Sexy planet n’est sorti qu’en novembre dernier, dans une période plutôt tourmentée. Avec ses textes à la fois poétiques et cyniques qui parlent d’amour et de passion (on pense au titre Béguin) et ses rythmiques RnB, on se laisse vite embarquer dans son univers à la fois coloré et réaliste. Bonnie Banane admire Brigitte Fontaine et cela se sent. Elle reprend d’ailleurs son morceau préféré de la chanteuse de l’ïle Saint-Louis, j’ai 26 ans dont elle propose une version très belle et épurée. Proche de son public, Bonnie Banane n’a de cesse d’y planter son regard, le séduisant tout du long, pleine d’une sensualité palpable. Nous avons assisté à un concert assez fascinant porté par une artiste hors norme qu’on retrouvera avec plaisir sur d’autres scènes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Crédits photos : Olivier Scher

Articles affiliés :

Max Romeo & His Family Chase the Devil Out of Paris (11.05)

19 mai 2016

Deluxe : C’était un concert historique – L’Olympia – Paris – 19.11.15

29 novembre 2015

Dub Inc’ au Zénith (Saint-Etienne) 21.12

23 décembre 2013

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept