Chronique Express

Cyesm « Score » (2014) / Blanka « Kasanblaka » (2014)

28 janvier 2015, Aiollywood

Perdu dans le brouillard, l’homme cherche un point de repère. Soudain, la musique refait son apparition. Sévisses, tumultes, remous, rien n’y fait. Il faut savoir retrouver son calme, ne pas perdre de vue la lumière. Chercher sans relâche la nouveauté, écouter, réécouter. C’est souvent du hasard, encore faut-il réussir à le provoquer. Au détour d’un bac de disques, deux pochettes. Sombres par leur paysage, assez dénuées de sens même, un certain flou artistique assumé. Banco, voici les deux albums de la semaine sélectionnés : Cyesm et Blanka.

Cyesm « Score » (8 octobre 2014) -TRIP HOP-

Une écoute d’une traite. Cyesm, beatmaker manceau, ne laisse guère le choix. Le lecteur avale les 13 titres la moindre pause. Rythmée par cette main mise du piano sur les compos, guitare et batterie suivent sans crier, la finesse dans le travail de réalisation des pistes laisse rêveur. La douceur enveloppe ce « Score », nappé de parures rock et surtout trip hop, où seules une poignée de compos s’évadent vers des contrées plus électroniques (The bridge, A place in your mind...). Au niveau des instrus, raffinées à souhait, les influences s’entrechoquent, comme sur les airs plus jazzy d’un Just a regular guy ou sur des notes hip hop d’un Merciless. Les voix suivent d’ailleurs le même chemin : Cyesm, au son, n’hésite pas à passer au second plan de ses compositions, laissant la part belle et « ses » voix habituelles et envoûtantes, celles de Clelia Vega et Camille Corazon. A pas feutrés, l’auditeur se prend donc vite au jeu de pistes de l’opus. Marqué par ces mélodies d’une douceur maîtrisée, l’équilibriste tâtonne ses notes au piano et frappe fort avec A daily drama, Once it starts, Alarmcall, The wind blowing...
La mélancolie fait connaissance avec la rancoeur, la morosité du quotidien sent subitement la lumière la réchauffer. Tanguant par moment avec les maîtres sorciers Mogwaï et leur épatante bande originale des Revenants, Cyesm tend la main… c’est à présent à vous de la saisir.

Album en libre écoute (intégrale) : sur Bandcamp

Blanka « Kasablanka » (14 avril 2014) -ELECTRONIQUE/HIP HOP-

Blanka

Comme pour Cyesm, Blanka n’a laissé aucune chance de s’en tirer. La première écoute a d’entrée été la bonne. Un album vif, percutant, varié qui ne souffre que d’une durée un peu trop courte (30 min). Il faut dire que le gaillard est connu : à travers La Fine Equipe tout d’abord, mais aussi avec son nouveau duo formé il y a peu de temps avec Fade et son Jukebox Champions qui commence à bien buzzer. Parti en croisade sonore, Blanka le beatmaker métisse les genres et les styles de morceau en morceau. Accompagnés, entre autres, de ses copains d’ASM (A State Of Mind) sur Poetry et LFE story, la griffe est apposée. Baignés entre quelques musiques traditionnelles orientales qui appellent au large comme Under water, Marijane ou Ouaga noma, les cultures se rencontrent, se mélangent et fusionnent (Motherland, Black money). A l’aide de scratch (Dig it, Kasablanka) et de MC’s les plus affûtés les uns que les autres, la dimension d’un hip hop sans frontière sublime ce nouveau projet.

Articles affiliés :

Rouge Piéton EP

Rouge Piéton « EP » / Meredith « The shape of things to come » (2014)

7 juillet 2014
Kanka et Panda Dub

Kanka « Abracadabra » / Panda Dub « The lost ship » (2015)

19 novembre 2015
Chronique MAZE membrane 2017

Cyesm « Times and places » / Maze « Membrane » (2017)

22 mars 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept