Live Report

La chaleur des Balkans ouvre festival des 7 collines ! (01.07)

5 juillet 2015, Jack'

Le pluridisciplinaire Festival des 7 collines débutait mercredi soir dernier, le 1er juillet. Pas de n’importe qu’elle manière puisqu’il s’agissait d’un concert d’ouverture assuré par la jeune FM Laeti, ainsi que par le célèbre DJ allemand Shantel et son groupe, le Bucovina Club Orkestar. Un soir de semaine, de la chaleur, un doux parfum d’été et une affiche alléchante dans la fameuse salle du Fil… le Musicodrome s’est donc rendu sur place pour essayer de vous faire un petit compte-rendu de cette chaude et festive soirée.

 

Il est donc 20h quand nous rentrons dans l’enceinte du Fil. Un parfum de convivialité se fait sentir, c’est une excellente occasion d’aller se rafraîchir avec la bière artisanale vendue au bar, la Patdef. Le temps de discuter dans le coin extérieur, où on se sent un peu à l’étroit. La 1ère partie a commencé, nous nous déplaçons lentement dans la salle pour profiter de la belle voix de FM Laeti. Le groupe joue une bonne grosse heure de concert, le musicodrome l’a senti sur la réserve. Ses déplacements et ses mouvements sur scène transmettent une certaine approximation, retenue dans ses gestes.. mais quelle voix ! Elle nous a bluffé sur deux ou trois de ses titres et sur une superbe reprise de la défunte Amy Whinehouse ! Un belle prestation de pop, aux tintements jazzy, on aurait peut être préféré une formation plus originale, avec quelques percussions, des cuivres… Là on a affaire à du classique de chez classique, néanmoins bien mené. Si la formation évolue dans les années à venir, ce sera alors une chanteuse à suivre ! Il nous a semblé, au vu des applaudissements,  que la performance de FM Laeti avait été apprécié.

 

fm laeti

Fm Laeti sur la scène du Fil – crédit photo : (c)Boris Ruel

Il est 21h30, changement de plateau. On prend l’air, car il fait un rien chaud a l’intérieur. A l’extérieur l’air est irrespirable aussi! Une foule compact se désaltère à coup de bières fraîches, de sirop et d’eau ! L’ingé du son de Shantel balance quelques morceaux aux touches méditerranéennes, le public reprend ses marques et attend avec impatience l’arrivée des kings de la Balkan-disko-pop. Il a fallu dix bonnes minutes entre l’extinction de la lumière, une musique de fond, la luminescence de la « diskoboule » et l’entree du groupe. L’attente se faisant ressentir, cela nous a permis de faire un peu de sociologie… Le public, un vrai plaisir. Des jeunes, des enfants, des personnes dans la force de l’âge et d’autres beaucoup plus aguerries ! Un vaste mélange de style, pas de viande trop saoule et même une estrade pour accueillir des fauteuils roulants ! Bref on se dit alors que l’ambiance sera plutôt saine, tout au long du concert.

Enfin ! Le groupe apparaît un peu après 22h. Un orchestre au complet, 3 cuivres montés comme des déménageurs, un batteur sorti tout droit d’un film d’Emir Kusturica, des bagouzes et des chaînes en or… Bref, welcome to Balkan planet!

Et là… Quelle claque! Même si la première demie heure du concert était un peu molle, on a décollé direct pour les ambiances de l’Europe de l’Est.

shantel2

Le trio de cuivre du Bucovina Club Orkestar ! – crédit photo : (c)Boris Ruel

Le groupe est bien présent, interagit avec le public et chauffe la salle dans une ambiance familiale, comme à la maison. Shantel fait tourner sa guitare, le batteur n’hésite pas a quitter son poste pour mettre l’ambiance. Les tentatives de faire chanter le public rappellent a Mr Shantel que les français et l’anglais… ça ne fait pas deux! Le public se contentera de chantonner des « Nananana » plutôt que des phrases complètes… Ça le fait quand même!!

Musicalement, c’est efficace et vraiment de haut niveau. La pop balkanique aux beats house music fait découvrir au public les sonorités de l’Est. On notera la voix féminine magnifique, vibrante, enchanteresse qui nous a porté loin sur certains titres. Ces rythmes entraînants appellent tout le monde à la danse où l’on aura tout vu! Une vraie cour de récré! Ça jump’ dans tous les sens, ça danse le rock à deux ou plus, ça pogote, tout virevolte. Faut dire qu’il y a de la place, le fil n’est pas complet. Mention spéciale au batteur qui nous a fait rêver avec ses déhanchés simples mais efficaces. On aurait bien aimé une initiation à un peu de danse traditionnelle balkanique, qui aurait magnifié cette communion musicale.

shantel3

Shantel et son béret ont enflammé le public stéphanois ! – crédit photo : (c)Boris Ruel

Les 30 dernières minutes furent une explosion de sonorité, de folie, un moment d’orgasme musical! Pour l’anecdote, lors du long rappel, le saxophoniste français du groupe nous a gratifié d’une reprise de Jacques Dutronc, Et moi, et moi et moi. Un moment plutôt touchant en référence à un monument de la musique française. Et puis à la toute fin le groupe lâche un peu les instruments et en profite pour danser et s’amuser sur l’excellentissime reprise de Chase de Devil de Max Romeo par Shantel : disko devil. On vous la conseille!

Pour conclure on ne vous conseille pas que cette dernière chanson, mais on vous recommande vivement d’assister à un concert de ce Bucovina Club Orkestar et, de son maitre à jouer, Shantel.

Cette soirée d’ouverture du Festival des 7 collines a été une véritable réussite, et que nous tirons un coup de chapeau à l’équipe organisatrice d’avoir programmé cette soirée !

Article co-écrit par Boris et Jackonthemoon

Articles affiliés :

Viagra Boys This Is Not A Love Song Festival 2018 Nîmes Photolive30

This Is Not A Love Song Festival – Jour 2 : la montée en puissance (Nîmes, 30) 02.06

8 juin 2018

Festival Rencontres Brel – Jour 1 : La bande des Chinese Man Records pour une première soirée électrique ! (22.07)

22 juillet 2014
Public et fumigène Meuh Folle 2014

Meuh Folle 2014 : à jamais les premiers !

8 avril 2014

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept